Détecteur d’or et de trésors en Turquie

Le riche passé historique de la Turquie invite à tenter de retrouver quelques vestiges enfouis sous la terre depuis plusieurs siecles, voire millénaires.

La Turquie : route commerciale depuis l’antiquité.

La Turquie est le croisement de plusieurs routes commerciales.

La Turquie est le croisement de plusieurs routes commerciales.

La turquie est un carrefour de commerce international depuis l’antiquité. A l’époque, les grecs, puis Alexandre Le grand et même Constantin 1er ont choisit Byzance (aujourd’hui Istanbul) comme siège de leurs activités et d’innombrables comptoirs de commerces ont fleurit dans ce pays traversé par la route de la soie. Sa position de lien entre l’orient et l »occident lui ont toujours donné une situation commerciale indéniable et les nombreuses mer qui la bordent ont renforcé cette puissance commerciale. Ainsi, depuis de très nombreux siècles, la Turquie possède un emplacement stratégique qui a depuis longue date attisé de nombreux appétits d’envahisseurs. Pour protéger leur richesse et préserver leur plus beaux trésors, les turcs avaient donc opter pour l’enfouissement de richesses, parfois au sein de temples ou de forteresse et d’autres fois de manière tout à fait isolée, comme en attestent les nombreuses découvertes réalisées ces dernière années au cours de fouilles archéologiques.

Que trouve-t-on comme trésor en Turquie?

Très souvent, il s’agit de trésors antiques constitués de mobilier et de bijoux en or. Les tombeaux et autres monuments funéraires se trouvent souvent quelques mètres sous la surface du sol et la possibilité de les détecter est envisageable. A quelques exception près, où certains tombeaux ont été enfouis à des dizaines de metres sous la terre, les trésors en Turquie sont donc tout a fait détectables. Les environs de ANKARA, ISTANBUL ou encore MESSIN peuvent donner lieu à des découvertes extraordinaires. Le Bosphore contient a lui de nombreuses épaves et galions coulés dont les trésors ont été préservés sous l’eau depuis des millénaires. La proximité de l’Arménie et notamment la région de Igdir semble comporté des trésors plus récents dus aux évènement du 19e siecle. Il s’agit principalement de dépots d’or enterrés à la hâte il y a plusieurs décennies.

Le site archéologique est situé près du village de Geyre, en Turquie, à environ 230 km d'Izmir.

Le site archéologique est situé près du village de Geyre, en Turquie, à environ 230 km d’Izmir.

Quel détecteur d’or pour les trésors turcs?

Indéniablement, les chercheurs de trésors turcs veulent utiliser des appareils allant jusqu’à plusieurs dizaines de mètres de profondeur. Hélas, ces appareils n’existent pas.  Il est pourtant très courant d’entendre dire par de pseudo archéologues ou pseudo scientifiques que ces appareils sont utiliser régulièrement. Non, il est impossible de déceler une cavité ou un dépôts monétaire si profondément. Le seul appareil qui peut retrouver des tombeaux avec une vue 3D sur tablette tactile est le géovizer disposer d’une profondeur maximale de 3 mètres, ce qui est déjà considérables à dégager. de plus, il ne faut pas confondre les vestiges de l’empire byzantins avec ceux de l’Égypte ancienne. En effet, les temples égyptiens de Kom Ombo et autres temple d’Esna ont été retrouvé à plusieurs de dizaine de mètres uniquement par la fruit du Hasard. Ces temples était profondément sous le sable uniquement du fait des nombreuses tempêtes de sables de cette région, et c’est d’ailleurs par le biais de ces tempêtes que les fondations ont été mises au jour. En Turquie, les tempêtes de sables sont beaucoup moins fréquentes et beaucoup moins violentes. Aussi, un simple détecteur d’or du type Geovizer peut suffire à délimiter l’emplacement d’un trésor.

Le Géovizer, dernier né des appareils de recherche d’or à grande profondeur.