Detecteur d’or : choisir le bon équipement.

Un détecteur d’or ne convient pas à toutes les situations et c’est pourquoi nous avons voulut bien distinguer les différents équipements pour la recherche d’or.

Détecteur d’or : quel appareil pour quelle recherche.

C’est bien simple : avec les différents appareils qu’il existe sur le marché, choisir un appareil de détection métallique spécialisé pour l’or relève d ela gageure. Nous avons donc décidé de scinder ce chapitre en trois partie :

  1. Recherche de pépite d’or en milieu minéralisés (Afrique et Australie).
  2. Recherche de gros trésors (europe et moyen orient)
  3. Recherche de bijoux et monnaie en or (europe).

Ces trois contextes font appel à des appareils bien distincts qu’il convient de connaitre avant d’acheter car il arrive que certaines personne, dans la précipitation ou bien en étant mal conseillées, se retrouvent avec un détecteur d’or inadapté.

Recherche de pépite d’or en milieu minéralisé (Afrique et Australie).

Pépites d'or.

Pépites d’or.

Dans ce cas de figure, il convient d’utiliser un appareil insensible aux effets de sol, pourvu d’une grande puissance. En effet, les terres très minéralisées proches des zones aurifères rendent la détection très compliqué car la terre est alors très riche en cuivre, en minérite ou tout autre composant naturel. Les détecteurs VLF ne sont absolument pas conseillés pour ce type de sol (exemple de VLF : easygold de Tesoro, Xterra de Minelab, T2 ou G2 de teknetiks, Déus de XP, AT Gold de Garrett, ect…) Lire notre article sur les détecteurs VLF déconseillés pour l’afrique. Dans ce cas de figure, il n’existe que deux appareils qui se valent : le GPX 5000 de Minelab ou le ATX de chez garrett. La différence de prix entre ces deux machines (5000€ pour le GPX et 2500€ pour l’ATX) ne s’explique que par le prestige de la marque MINELAB car les deux appareils ont des performances équivalentes (voir notre vidéo test : Minelab GPX 5000 VS ATX GARRETT).

Recherche de gros trésors (europe et moyen orient).

Trésoren or.

Trésor en lingots d’or.

Dans ce cas là, les détecteur d’or n’ont pas d’utilité particulière car les cibles recherchées sont généralement enterrées très profondément, à plusieurs mètres sous le sol. Dés lors, les détecteurs classiques sont désuets car ils ne peuvent aller au delà de 40 à 60 cm maximum. Pour la recherche de grosses masses d’or, il convient d’utiliser un autre type de technologie : soit les pulses avec cadre, qui sont des détecteurs à induction pulsées dont on promène le cadre au dessus du sol pour en connaitre le contenu. Dans ce cas, le plus connu et plus fiable est le Typhon Pro qui possede en + une faculté à ne pas sonner sur les déchets (on appelle ça la discrimination sur les ferreux). Soit un radar de sol, qui possède une technologie bien plus élaborée mais dont le prix atteint rapidement plus de 10 000€. L’un des plus répandu est le géoradar Easyrad, qui ne vaut « que » 5000€ quand les autres radars de sol, aux capacités similaires, tournent autour de 12 000, comme l’EXP 4000. Avec ce type d’appareil, il faut passer une antenne ou un bloc au dessus du sol et le resultat s’affiche instantanément à l’écran d’une tablette tactile, en temps réèl.

Recherche de bijoux et monnaie en or (europe).

AT GOLD un détecteur d'or à moins de 1000€

AT GOLD un détecteur d’or à moins de 800€

Avec ce type de recherche, on peut utiliser desdétecteur d’or très bon marché, à partir de 700€. en effet, la seule condition consiste à détecter avec une fréquence supérieure à 17 kilohertz afin d’inclure les petites monnaies dont l’or n’est pas très conducteur. Pour ce type de recherche, on peut choiri un detecteur Déus, un AT gold ou bien un redoutable. Ces appareils sont parfaits pour être utilisés en France et en Europe. Attention toutefois à certaines zones volcaniques où la détection sera plus délicate en raison des effets de sol.

Détecteur d’or : attention aux arnaques !

Il n’est pas rare de voir des personnes s’être faite duper par des vendeurs peu scrupuleux. Notamment au Maghreb où de nombreux vendeurs de détecteurs de métaux sont des escrocs finis. Il faut absolument faire attention à deux choses : les faux appareils et les détecteurs de charlatan.

Les faux détecteurs : un fléau en Afrique et au moyen orient.

Notre équipe vous avait déjà exposé lors d’un voyage en chine les appareils aux médiocres performances que l’on pouvait se procurer en Afrique mais dont l’apparence ressemblait en tout point aux vrais détecteurs. Lire notre article sur les faux GPX 5000. Durant l’été 2014, MINEALB a fait part lors d’un communiqué de presse que 80% des appareils qui circulaient en Afrique étaient des faux détecteur d’or qui avaient transité par Dubai depuis la Chine. Avec cet type de détecteurs d’or, vous n’aurez aucune chance de trouver de l’or, ou bien en quantité infime.

Les détecteurs d’or imaginaire : ne soyez pas naifs!!

Une paire de lunettes qui voit les filons d’or à travers le sol, une canne qui trouve des mines d’or ou une antenne qui repère les zones d’or à 100 mètres à la ronde… voici les pires âneries qu’on l’on entend aujourd’hui concernant des produits qui existeraient pour trouver de l’or. Mais le pire n’est-il pas qu’il existe des gens naïfs pour acheter, parfois à plusieurs milliers d’euros, des gadgets de ce type? Car ce sont bien entendu des gadgets ! Il n’existe aucun moyen (hormis les sondes) de repérer de l’or depuis la surface. Les lunettes magiques et les cannes enchantées ne fonctionnent pas. Ils ne servent qu’à enrichir des sociétés qui surfent sur la crédulité des gens et sur les croyances variées. Ne vous laissez pas abusé et contactez de vrais professionnels comme notre équipe!!

2 réflexions au sujet de « Detecteur d’or : choisir le bon équipement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *